7 idées reçues sur le Vélo Pliant

Le vélo pliant - ovni sur deux roues, populaire pour certain, curieux pour d’autres - soulève un grand nombre d’idées reçues. Vélo Station mouille le cuissard pour briser les faux mythes !

1- Le vélo pliant est une invention moderne.

Le premier vélo pliant (ou pliable) voit le jour aux Etats-Unis en 1887. Le but est déjà de fabriquer un vélo avec un stockage réduit à son maximum.

Il arrive en France en 1892 par la rencontre entre Charles Morel industriel du Dauphiné et le Capitaine Gérard de l’armée française. Le vélo équipe bientôt une grande partie de l’armée qui souhaite une alternative aux chevaux. Il connait ses heures de gloire pendant la 1ère Guerre Mondiale où presque toutes les armées en sont équipées.

Le vélo pliable passe de mode jusqu’à Andrew Ritchie, un anglais qui vivait près de Brompton Road, le relance avec la marque mythique Brompton Junction.

La fièvre du vélo pliable reprend alors jusqu’aux Etats-Unis où un physicien du nom de David Hon crée la marque Dahon. Marque qui a déposé pas moins de 200 brevets sur le vélo pliable.

Le fils de David Hon fini par quitter la société familiale et crée Tern qui a son siège à Taïwan. La marque taïwanaise présente son premier modèle au salon Eurobike en 2011 et devient rapidement un leader du marché.

Le nom Tern fait référence à une espèce d’hirondelle. Un clin d’œil pour le fils qui a voulu voler de ses proches ailes.

Désormais les enjeux principaux du marché sont de développer des vélos pliants pour les différentes utilisations d’un vélo classique : ville, randonnée, loisir et VAE. Tern lance son VAE pliable en 2017, le Vektron avec une motorisation Bosch.

2- Le vélo pliant c’est uniquement pour les citadins.

Il est effectivement plébiscité par les citadins car il est très adapté à l’intermodalité train/bus et vélo. Vous pouvez relier facilement la gare au bureau où garer votre voiture à l’extérieur du centre-ville (et se ses parkings payants) et poursuivre votre chemin tranquillement en vélo.

Par sa petite taille une fois pliée il est autorisé dans tous les transports en commun, et il se range sans encombre dans le coffre d’une voiture.

Mais il est aussi un partenaire de choix pour les vacances en camping-car et en bateau.

3- Le vélo pliant, on mouline on mouline mais on n’avance pas !

Oui les roues sont plus petites (20 pouces), mais globalement le rendement est lié à la rigidité du cadre et à la qualité de la transmission.

Un cadre pliant sera toujours un peu moins rigide que sur un vélo classique mais les nouveaux designs optimisent la qualité des articulations ce qui réduit la perte de rigidité. La taille réduite des roues par rapport à un vélo classique est compensée par un plateau plus grand au niveau du pédalier.

4- Les vélos pliants sont petits, donc ils ne sont pas conçus pour les personnes grandes.

Les roues sont donc en effet plus petites. Le cadre est plus bas mais les tiges de selles et du guidon sont plus longues. Au final, un cycliste sur un vélo pliable sera à la même hauteur qu’un cycliste sur un vélo normal. Donc, même si le vélo pliant est une taille unique il s’adapte au cycliste qui ne conduit.

5- Les vélos pliants ne sont pas du tout confortables !

La présence de suspensions et les roues de 20 pouces améliorent fortement le confort comparé aux modèles plus anciens (roues de 16 pouces). Il est désormais possible de faire de longues distances sur un vélo pliable avec le même confort qu’un vélo classique.

6- Le pliage, une horreur, ça prend 1h, et encore si on est sortie de Saint Cyr !

Montre en main, 10 secondes. Même pour tatie Martine !

7- Une fois plié c’est lourd à porter.

Attention à ne pas privilégier le poids au détriment de la solidité. Compter entre 10 et 14 kg. Une fois plié le cadre devient une poignée pour le transporter. Certains modèles permettent de rouler le vélo une fois plié comme une valise. Pour un vélo pliable électrique vous pouvez rajouter 3 à 5 kg.

Petit tour d’horizon des modèles actuels.

TERN

12.1kg

Pneus 20 pouces

1 plateau, 8 vitesses.

Taille une fois plié : 38 x 79 x 72cm

Que votre trajet se fasse uniquement à vélo ou combiné avec les transports publics, le Tern Link s’adapte. Le point de pliage est au centre du cadre pour une plus grande rigidité. Bien conçu il verrouille les 2 moitiés du cadre sans le moindre soupçon de mouvement ou de bruit. La charnière est accessible aisément pour un fonctionnement sans faille année après année. Avec une potence pliée vers l’extérieur, il peut rouler une fois plié !

12.2kg

Pneus 20 pouces

2 plateaux de 10 vitesses

Taille une fois plié : 38 x 90 x 81 cm

Le muti-modal par excellence. Il portera vos courses et vous permettra de faire des sortie vélo avec vos amis adèptes du vélo classique. Tern présente ce vélo comme le vélo pliant le plus rapide. D’ailleurs c’est le chef de file de sa gamme Performance Urbaine.

Une vraie puissance, des freins hydrauliques et deux plateaux pour grimper les collines !

16.6kg

Pneus 20 pouces

3 plateaux de 9 vitesses

Taille une fois plié : 48 x 80 x 77cm

L’avaleur de kilomètres de Tern. En randonnée ou lors de trajet domicile-travail, il sort du lot grâce à son équipement porte bagages avant et arrière. Plus une pompe intégrée dans la tige de selle.

Retrouvez ici tout notre gamme de vélos pliants !

Trouver un magasin

Il y a 10 Vélo Station à votre service près de chez vous.

ou

Inscription à la Newsletter